Service client
0820 20 23 01
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h

Acide Alpha-Lipoïque

31,00 €
  • Acheter 2 pour 29,45 € et économisez 5%
  • Acheter 3 pour 27,90 € et économisez 10%

Antioxydant naturel puissant qui contribuerait à agir sur le diabète de type II

  • Soutien antioxydant universel
  • Joue un rôle essentiel dans l'aide au contrôle de la glycémie (taux du glucose)
  • Contribue à limiter l’apparition de certaines complications du diabète de type II
  • Aide à protèger les cellules cérébrales
  • Participe à la réduction du taux de «mauvais» cholestérol LDL
  • Date d'expiration : fin 04/2020
Les + de ce produit
  • Gélule Gélule
Description

Qu’est-ce que l’acide alpha-lipoïque en complément alimentaire ?

L'acide alpha-lipoïque (également appelé acide thioctique, acide lipodomique ou AAL) est une molécule soufrée présente naturellement dans notre organisme. Viande rouge, levures, pommes de terre, brocoli, cresson, épinard sont des sources alimentaires riches en AAL. L'acide alpha-lipoïque est produit par le foie, le cœur et les reins, mais le mécanisme exact de sa synthèse reste encore un mystère. Cependant, il a été démontré que le taux d’AAL aurait tendance à décliner brutalement avec l'âge. Les patients atteints du diabète, de cirrhose ou de problèmes cardio-vasculaires auraient également un niveau très faible d'AAL.

L'acide alpha-lipoïque possède une structure chimique unique, représentant une synergie parfaite des vitamines C et E. A la fois soluble dans l’eau et dans les graisses, il serait efficace sur l'ensemble des cellules de l'organisme. C’est probablement le seul antioxydant qui pénètrerait aussi facilement dans les tissus cérébraux et conjonctifs.

Acide Alpha-Lipoïque en complément alimentaire, pour qui ?

  • Pour les personnes qui souffrent de diabète de type II
  • Pour celles et ceux qui présenteraient un risque accru ou des prédispositions au diabète de type II
  • Pour celles et ceux qui présenteraient des taux élevés de cholestérol
  • Pour les hommes et les femmes qui souffrent du syndrôme du canal carpien
  • Pour les personnes âgées désireuses de contribuer à préserver de bonnes fonctions cérébrales

En quoi le supplément alimentaire Acide Alpha-Lipoïque peut-il contribuer à vous aider, notamment dans la lutte contre le diabète de type II?

L’ acide Alpha-Lipoïque en complément nutritionnel, un rôle multifonctionnel pour l’organisme :

L’acide alpha-lipoïque est indispensable à la production d’énergie à l’intérieur des mitochondries (les particules qui fournissent l’énergie de nos cellules). Sans lui, les cellules sont incapables de fonctionner et de se multiplier. L'acide alpha-lipoïque augmenterait l’efficacité et la durée de vie d’autres antioxydants (vitamines E, C et le glutathion) et serait capable de contribuer à piéger les métaux toxiques comme l'arsenic, le cadmium et le mercure.5 Il aiderait à diminuer certains effets toxiques tels que des empoisonnements aux champignons,6 des maladies dues aux irradiations7 et l’hépatite éthylique.8

L'Acide Alpha-Lipoïque en complément alimentaire et le diabète de type II. Lors d’un diabète sucré, le glucose sanguin réagit spontanément avec des protéines comme le collagène (contenu dans la peau, les vaisseaux sanguins, le tissu conjonctif) et les détruit. Au cours des années, ces processus pourraient mener à un vieillissement précoce des tissus, à des dommages rénaux, à l’arthérosclérose et à des troubles importants de la vue.

L'acide alpha-lipoïque ralentirait la fixation du sucre sanguin au collagène en favorisant l’absorption du glucose dans les cellules. Il contribuerait donc à soutenir la tâche qui est normalement accomplie par l’insuline. En outre, des patients diabétiques subiraient un stress oxydatif lié à la glycémie.

Ceci pourrait épuiser leurs réserves antioxydantes et engendrer l’apparition d'une neuropathie diabétique. Cette affection représenterait la cause la plus fréquente de complications invalidantes du diabète sucré. Elle serait généralement définie par une atteinte des nerfs périphériques (radiculaire, plexique, tronculaire ou vasculaire) qui contrôleraient la digestion, la pression sanguine, le rythme du coeur et les organes sexuels. Des études cliniques sur 328 patients atteints du diabète de type II démontreraient qu'une prise d’acide alpha-lipoïque aiderait à réduire significativement différents symptômes de la neuropathie diabétique incluant douleur, sensations de brûlures et engourdissements des pieds et mains. 9

L'acide alpha-lipoïque et le vieillissement. Dans le domaine de l'antivieillissement, l'acide alpha-lipoïque jouerait un rôle important. La plupart des réactions métaboliques auxquelles l'acide alpha-lipoique participe se produisent dans des mitochondries (centrales électriques cellulaires). Au fil des ans, les mitochondries consommeraint moins d’oxygène, la fluidité de leurs membranes diminuerait, tandis que la production de radicaux libres augmenterait. L'association de l'acide alpha-lipoïque avec l'acétyl L-carnitine permet de contrer les effets de l’âge. L'acide alpha-lipoïque élimine les radicaux libres au niveau mitochondrial, tandis que l'acétyl L-carnitine renforcerait l'activité d’une enzyme qui jouerait un rôle clé dans la consommation d'énergie par la cellule.

Composition et conseils d'utilisation
REF L010
package 60 gélules - 250 mg
Fabricant NutriLife
Composition Acide alpha-lipoïque (qualité pharmaceutique) 250 mg.
Conseils d'utilisation Prendre 1 gélule par jour. Ne pas dépasser 2 gélules par jour.
Autres ingrédients Stéarate de magnésium 95 mg, enveloppe de la gélule: gélatine.
Avertissements L'innocuité de l'acide alpha-lipoïque n'est pas établie chez les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent, ainsi que chez les personnes souffrant des maladies du foie ou des reins.
Avis 2
  • C. Martine

    C. Martine

    Bien

  • C. Catherine

    C. Catherine

    trés efficace avec 1 gélule la semaine

Écrire un avis

Votre évaluation
Please select one of each of the ratings above.
Références scientifiques

Références :

  1. Ziegler D, Low PA, Litchy WJ, Boulton AJ, Vinik AI, Freeman R, Samigullin R, Tritschler H, Munzel U, Maus J, Schütte K, Dyck PJ. Efficacy and safety of antioxidant treatment with α-lipoic acid over 4 years in diabetic polyneuropathy: the NATHAN 1 trial. Diabetes Care. 2011 Sep;34(9):2054-60. Epub 2011 Jul 20.
  2. Ziegler D, Ametov A, Barinov A, Dyck PJ, Gurieva I, Low PA, Munzel U, Yakhno N, Raz I, Novosadova M, Maus J, Samigullin R. Oral treatment with alpha-lipoic acid improves symptomatic diabetic polyneuropathy: the SYDNEY 2 trial. Diabetes Care. 2006 Nov; 29(11):2365-70.
  3. Evans JL, Goldfine ID. Alpha-lipoic acid: a multifunctional antioxidant that improves insulin sensitivity in patients with type 2 diabetes. Diabetes Technol Ther, 2000 Autumn; 2(3):401-13.
  4. Holmquist L, Stuchbury G, Berbaum K, Muscat S, Young S, Hager K, Engel J, Münch G. Lipoic acid as a novel treatment for Alzheimer's disease and related dementias. Pharmacol Ther. 2007 Jan;113(1):154-64. Epub 2006 Sep 20.
  5. Flora SJ, Shrivastava R, Mittal M. Chemistry and pharmacological properties of some natural and synthetic antioxidants for heavy metal toxicity. Curr Med Chem. 2013;20(36):4540-74.
  6. Roldán EJ, Pérez Lloret A. Thioctic acid in Amanita poisoning. Crit Care Med. 1986 Aug;14(8):753-4.
  7. Ramachandran L, Nair CK. Protection against genotoxic damages following whole body gamma radiation exposure in mice by lipoic acid. Mutat Res. 2011 Sep 18;724(1-2):52-8. doi: 10.1016/j.mrgentox.2011.06.002. Epub 2011 Jun 12.
  8. Selim NS, Desouky OS, Elbakrawy EM, Rezk RA. Electrical behavior of stored erythrocytes after exposure to gamma radiation and the role of alpha-lipoic acid as radioprotector. Appl Radiat Isot. 2010 Jun;68(6):1018-24. doi: 10.1016/j.apradiso.2010.01.020. Epub 2010 Jan 25.
  9. Kravchuk IuA, Mekhtiev SN, Uspenskii IuP, Grinevich VB, Koblov SV. Device laboratory and postmortem parallels in alcoholic hepatitis during combined therapy using thioctic (alpha-lipoic) acid. Klin Med (Mosk). 2004;82(6):55-7. Russian.
  10. Ziegler D, Gries FA. Alpha-lipoic acid in the treatment of diabetic peripheral and cardiac autonomic neuropathy. Diabetes. 1997 Sep;46 Suppl 2:S62-6.