Service client
0820 20 23 01
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h
L'Arthrose

L'Arthrose

L’arthrose : Qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose, encore appelée l’arthropathie chronique dégénérative, c’est une maladie qui touche essentiellement les articulations. À tort associée à l’âge de l’individu, l’arthrose est plutôt un mal lié au vieillissement progressif du cartilage. Le cartilage est le tissu conjonctif recouvrant les parties flottantes d’une articulation. Lorsqu’elle survient, le patient n’est plus en mesure de continuer ses activités habituelles. L’arthrose peut toucher diverses articulations du corps. Par exemple, elle pourrait toucher les genoux (gonarthrose), ou la hanche (coxarthrose). De même, la colonne vertébrale (le rachis) et les doigts (arthrose digitale) pourraient en souffrir. Les pieds et orteils ne sont pas non plus épargnés par ce mal. L’arthrose est considérée comme étant la pathologie articulaire la plus fréquente.

L’origine de l’arthrose

Il y a bien longtemps, l’arthrose était considérée tout simplement comme la dégradation du cartilage. En réalité, il est question d’une pathologie non seulement inflammatoire, mais destructrice aussi. Au départ, le thème « l’arthrose » n’était pas employé, mais on parlait plutôt des arthroses dans le monde scientifique. Cette appellation est due au fait que la maladie revêt plusieurs formes. Aujourd’hui, les recherches ont permis de cerner différents types d’arthrose. Aussi, même si on n’est pas en mesure d’anéantir le mal, il est possible maintenant de calmer les douleurs puis de se sentir mieux face à ses manifestations.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

L’arthrose est une maladie qui tend à handicaper la personne qui en souffre. Ainsi, elle se manifeste par une douleur intense et une raideur au niveau des articulations. Il peut même arriver d’observer une déformation osseuse chez les sujets atteints de l’arthrose. De même, ces derniers subissent des gonfleurs et claquements au niveau de leurs articulations. Ils éprouvent donc du mal à effectuer certains mouvements articulaires.

On peut reconnaître les signes de l’apparition d’une arthrose de diverses façons. Les caractéristiques les plus courantes de la maladie sont entre autres des douleurs musculaires au cou, à la hanche, au bas du dos, aux mains et aux genoux. Vous pouvez remarquer des bosses sur les doigts d’une personne souffrant de l’arthrose. De plus, on peut également remarquer un certain boitement au niveau des articulations. Les mains de cette dernière peuvent présenter des signes comme une excroissance des os au niveau des doigts et les orteils.

Quelles sont les causes de l’arthrose ?

Plusieurs facteurs sont à la base de l’arthrose. Jusqu’ici, la liste des causes de l’arthrose est loin d’être exhaustive. Cependant, elles sont en général réparties en deux catégories : les facteurs d’ordre mécanique puis ceux d’ordre métabolique.

Les causes mécaniques

De ce point de vue, l’arthrose peut être liée à l’effort musculaire que vous déployez au quotidien. En effet, les articulations se fragilisent facilement suite à des lésions microscopiques dues à certaines actions ou positions répétées. Par exemple, la répétition du même mouvement comme en jouant au piano pourrait être à la base d’une apparition de l’arthrose. De même, les métiers qui requièrent la position à genoux en permanence pourraient aussi favoriser les symptômes de la maladie. C’est le cas des carreleurs par exemple.

Les causes métaboliques

L’arthrose peut résulter de certaines maladies métaboliques. Parmi ces pathologies, on peut citer la chondrocalcinose et la goutte. La première entraîne le dépôt de cristaux de phosphate de calcium au sein des articulations. Quant à la maladie de la goutte, elle favorise l’accumulation des cristaux constitués d’acide urique. Ainsi, ce sont ces dépôts de cristaux qui créent des crises inflammatoires fréquemment.

Pour diagnostiquer efficacement un cas d’arthrose, il serait bon de procéder par la méthode de radiographie.

Que faire contre l’arthrose ?

Être atteint de l’arthrose n’est pas une fatalité. C’est un mal qui peut être traité de diverses manières. Néanmoins, il faudra considérer la partie du corps atteinte. Il existe des traitements médicamenteux basés sur des alternatives pharmacologiques. En effet, il y a des antalgiques simples de première intention tels que le paracétamol. Aussi, les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène et le diclofénac sont également conseillés pour apaiser les douleurs. De même, on peut opter pour des injections intra-articulaires d’anti-inflammatoire stéroïdien tels que les corticoïdes.

Lorsque la douleur musculaire devient trop pénible, il est conseillé de procéder à un repos de l’organe atteint. Cependant, ce repos ne doit pas durer trop longtemps au risque d’avoir des difficultés à remobiliser l’articulation. Pour éviter les douleurs et les éventuelles déformations de l’articulation, il faut la maintenir à l’aide d’un appareillage en l’occurrence l’orthèse.

En outre, un lavage articulaire pourrait également permettre de libérer l’articulation des différents débris cartilagineux qui s’y trouvent. Pour mieux s’y prendre, il est recommandé de procéder à une anesthésie locale puis de procéder au lavage grâce à un sérum physiologique. Par ailleurs, il est prouvé que l’amaigrissement des personnes touchées par l’arthrose permettrait de retarder l’évolution de la pathologie. Et donc, un programme de perte de poids pourrait s’avérer utile.

Existe-t-il des remèdes naturels contre l’arthrose ?

Pour soigner l’arthrose, il existe également des remèdes naturels. Parmi ceux-ci, on a les huiles essentielles. On peut en distinguer différentes catégories à savoir : les huiles essentielles antalgiques et anti-inflammatoires, les huiles contre les difficultés articulaires puis les huiles essentielles contre la douleur… Ces diverses huiles peuvent être utilisées pour calmer les manifestations du mal sous la prescription du médecin traitant.

De même, on peut apaiser les symptômes de l’arthrose est optant pour une alimentation anti-inflammatoire. Même si cette dernière ne peut pas guérir de façon complète la maladie, elle pourrait permettre de soulager les douleurs du malade. Ainsi, pour une alimentation anti-inflammatoire, il faudra opter pour des protéines végétales à défaut, des protéines animales. Par exemple, vous pouvez privilégier la consommation du haché végétal, les tofinelles ou encore les steaks de soja. Les produits laitiers non écrémés, les fruits et légumes sont aussi de parfaites solutions pour réduire les douleurs de l’arthrose.

Quels sont les profils à risque ?

Certaines personnes sont plus prédisposées à l’arthrose que d’autres. En effet, les personnes qui pratiquent des activités sportives qui requièrent un déploiement intensif des articulations sont plus prédisposées à cette pathologie. De même, le port de lourdes charges peut constituer un facteur plus ou moins probable de l’arthrose. Par ailleurs, les femmes habituées à mettre des talons hauts sont également exposées aux risques de contracter la pathologie en question aux genoux.

D’un autre point de vue, les risques de l’arthrose sont plus élevés chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Pour finir, une personne en surpoids ou obèse quel que soit son sexe a 7 fois plus de chance de souffrir de l’arthrose qu’une personne mince.

Comment se prémunir contre tout risque de contracter ce mal ?

Vous avez encore une chance ! Vous pouvez prendre des dispositions afin d’éviter tous les risques d’arthrose. En effet, pour y parvenir, vous pouvez par exemple pratiquer une activité physique de façon régulière. Cela vous permettra d’avoir une maîtrise de votre poids puis de rendre les tendons qui stabilisent vos articulations plus fortes.

Toujours dans cette optique, vous devez faire beaucoup plus attention à la prise en charge thérapeutique après un accident articulaire. Le traumatisme articulaire peut résulter soit d’une entorse, une luxation, une fracture… Et donc, pour éviter tous les risques que ces derniers entraînent une arthrose, vous devez suivre le traitement d’un médecin spécialiste. Il peut s’agir d’un rhumatologue, d’un kinésithérapeute, d’un médecin de rééducation, d’un podologue ou d’un ergothérapeute.

Les sources scientifiques

Voici quelques sources scientifiques d'information sur l'arthrose.