Service client
0820 20 23 01
Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h
La Syphilis

La Syphilis

La syphilis : qu’est-ce que c’est ?

Faisant partie des MST, la syphilis est une infection bactériologique qui attaque les parties génitales. Cette maladie doit en réalité ses effets dévastateurs au tréponème pâle ou Treponema pallidum qui vient du groupe des spirochètes. Transmise principalement par voie sexuelle, celle-ci peut également être contractée lors d’un échange de sang ou durant une grossesse.

D’où vient la syphilis ?

L’origine de cette maladie demeure toujours incertaine malgré les avancées dans le domaine de la médecine. En effet, cette origine est au centre de nombreuses théories dont les plus marquantes sont : la théorie colombienne ou américaine et celle de l’uniciste.

La théorie américaine ou colombienne

Selon cette thèse idéologique, la syphilis aurait été transportée par les marins qui accompagnèrent Christophe Colomb en 1 493 lors de son expédition. D’après cette version, une fois de retour de cette imminente découverte de l’Amérique, ceux-ci ne ressentirent aucune gêne à la propager. C’est une position que rejettent sans réserve tous les admirateurs de ce célèbre explorateur et de tout son équipage.

La théorie uniciste

Cette pensée repose en réalité sur deux points de vue qui ne s’accordent pas sur la date de l’apparition de cette pathologie.

Le premier note clairement que cette infection bactériologique existe depuis l’époque préhistorique. D’après ses conclusions, cette dernière a été longtemps confondue avec d’autres maladies du même type telles que la lèpre. Une théorie qui au vu des découvertes en Russie semble être vérifiée. Les preuves retrouvées dans cette partie du monde attestent en effet qu’elle était déjà présente 2 000 ans avant Jésus-Christ. Cette infection se serait donc adaptée aux différentes conditions climatiques qui existent dans diverses zones géographiques de la terre.

Le second quant à lui est émis par L. Christensen. En prenant appui sur ses études menées, ce dernier stipule que cette dernière est plutôt apparue dans les années 1 500. Selon lui, les diverses expériences scientifiques qu’il a pu faire sur près de 13 500 crânes d’humains différents ne sauraient le tromper.

Quels sont les symptômes de la syphilis ?

Les symptômes de la syphilis sont divers et variés. Apparaissant, en fonction de l’évolution de la maladie, ils sont détaillés comme il suit :

  1. Pendant la phase primaire

Durant cette période, on assistera à la naissance d’un chancre dur. C’est en fait une sorte de plaie (lésion), non douloureuse, sans odeur et propre qui se forme au niveau des parties génitales. Remarquable sur la peau des testicules pour un homme, elle le sera plutôt sur le clitoris ou encore les parois du vagin pour une femme. Par ailleurs, il est également possible de retrouver ces lésions au niveau des parties extra-génitales comme la bouche, les lèvres

  1. Au cours de la seconde phase

Pendant cette seconde phase d’infection, le patient souffrant de la syphilis aura les symptômes suivants :

  • les ganglions durs
  • la fatigue physique
  • une augmentation anormale de sa température
  • des sérieux maux de tête
  • la méningite, l’hépatite, des souffrances articulaires et rénales.
  1. Durant la phase tertiaire

Bien que pendant cette phase, le malade ne soit plus contagieux, celle-ci est tout de même caractérisée par les éléments suivants :

  • des souffrances neurologiques, oculaires et cardiaques qui s’ajoutent à celles de la phase 2
  • des problèmes de digestions et l’apparition des laryngées et bien d’autres.

En dehors de ces trois phases visibles, on distingue une autre appelée dite latente. En effet, pendant cette période (précoce et tardive), cette maladie reste très dure à diagnostiquer. Cela s’explique par le fait que cette dernière ne présentera aucune manifestation physique palpable. Elle se caractérisera plutôt par des réactions sérologiques. De manière plus simple, le patient sera atteint, mais ne développera pas la maladie.

Quelles sont ses causes et comment réussir à la diagnostiquer ?

Transmise en général par voie sexuelle, elle est contractée lorsqu’un individu entretient des rapports sexuels non protégés avec une personne atteinte. L’utilisation d’objets souillés d’un malade de la syphilis peut aussi être à l’origine de cette maladie.

En ce qui concerne son diagnostic, le spécialiste de santé qui reçoit un patient qui en souffre essayera d’abord d’échanger avec ce malade. Durant cette conservation, il pourra rechercher des signes tels que des lésions à divers endroits du corps en fonction du stade d’évolution de la syphilis.

À partir des données recueillies, le médecin pourrait prescrire des examens complémentaires qui confirmeront ses hypothèses. Au nombre de ces derniers, vous aurez :

  • l’étude du sang à l’ultramicroscope,
  • l’observation du VDRL (Venereal Disease Research Laboratory),
  • le TPHA (Treponema Pallidum Haemagglutination Assay).

Comment traite-t-on une syphilis ?

Une fois que les examens médicaux auront été concluants, le médecin commencera alors la phase de traitement proprement dit. Reposant sur l’administration aux patients d’antibiotiques (pénicilline G) par voie injectable, il sera accompagné en cas d’allergies à d’autres médicaments de la même catégorie.

Quels sont les remèdes naturels pour lutter contre la syphilis ?

L’écosystème de la planète Terre est d’une richesse incommensurable en matière de plantes aux vertus thérapeutiques. Spéciaux, ces divers éléments naturels viennent à bout de nombreuses maladies à l’instar de la syphilis. Parmi ces derniers, vous avez l’ail tibétain, le mélange goyave, miel et le thé vert.

L’ail tibétain

L’ail tibétain est un excellent aliment qui possède des propriétés médicales toutes particulières. Ce produit contient des effets antibactériens, antiviraux et antifongiques. Cela lui permet donc de venir à bout de toutes sortes d’agents pathogènes qui se trouveront dans votre corps. Pour qu’il puisse agir en votre faveur, vous allez devoir le consommer cru et de façon régulière.

Le smoothie de goyave et de miel

La vitamine C est le médicament parfait qui lutte contre plusieurs maladies. Consommée pour renforcer le système immunitaire, elle vous fera le plus grand bien. Vous pouvez par conséquent obtenir ce puissant élément en préparant un smoothie de goyave auquel vous y ajouterez du miel. À l’image du premier, ce dernier devra être consommé de façon régulière et contrôlée.

Le mélange thé vert, griffe de chat et de réglisse

Si vous le souhaitez, vous pourrez plutôt préparer des tisanes pour lutter contre cette maladie. Le mélange thé vert, griffe de chat et de réglisse, est une parfaite décoction qui vous tirera d’affaire. Réalisé et bu pendant au moins 15 jours, ce brassage d’antioxydant (thé vert), d’antibiotique (griffe de chat) et d’antibactérien (réglisse) demeure une option à ne pas ignorer.

Quel est le profil d’une personne à risque ?

S’il est presque impossible de reconnaître physiquement une personne souffrante de la syphilis, il existe tout de même quelques traits caractéristiques qui peuvent être jugés comme préventifs. Les personnes à risque sont les suivantes :

  • les homosexuels
  • les personnes qui ont des rapports sexuels non protégés
  • ceux-ci qui entretiennent des rapports sexuels avec plusieurs partenaires
  • les personnes atteintes de VIH ou d’IST et
  • les consommateurs de stupéfiants injectables.

Comment se prémunir ?

La prévention d’une maladie est la meilleure méthode de guérison. Ainsi, en ce qui concerne la syphilis, voici ce que vous devez faire :

  • éviter le contact avec des objets souillés
  • effectuer des tests sérologiques tous les 6 mois
  • vous protégez lors des rapports sexuels
  • la vaccination contre certains types de maladies comme l’hépatite B.

Quelques sources scientifiques qui traitent du sujet

L'information provenant des sources fiables est un élément important pour mieux connaître cette infection et la prévenir. Pour d’amples informations, vous pourrez consulter les sources suivantes :